REVIEW sur CARCASSONNE

REVIEW sur CARCASSONNE

Une Review sur Carcassonne après quelques temps de jeu !

Carcassonne est le jeu de mon enfance adapté sur PC via steam. Après quelques temps passé sur le jeu et l’annonce de sa sortie, je reviens vers vous pour une petite review sur Carcassonne.

Pour ceux qui ne sont pas familiers, c’est un mélange simple de pose de tuiles, d’art collaboratif et de surenchère vicieuse. Vous obtenez une tuile aléatoire à chaque tour et choisissez où la placer, en vous assurant que les routes, les villes et les autres caractéristiques du terrain restent contiguës. Ensuite, si vous le souhaitez, vous pouvez revendiquer une fonctionnalité en y plaçant un symbole. Ce sont les meeples originaux, ceux qui ont lancé un millier d’imitateurs dans le genre. Plus cette fonction est grande, plus elle marque de points lorsqu’elle est complète, ensuite vous récupérez votre score.

Si simple que cela pourrait vous laisser vous demander où est la stratégie. En fait, il y a une quantité décente, comme en témoigne les coups répétés que j’ai reçus d’autres joueurs au cours des parties, ce qui m’a amené moult défaites mais aussi permis du coup de m’améliorer. Il est facile de manquer de meeples, si vous ne rationnez pas soigneusement et ne complétez pas vos opportunités de score. Et le but ultime provient de la capacité à détourner les prévisions d’autres personnes si vous pouvez les connecter à l’un des vôtres. Chaque tirage est une rotation et chaque placement est une prédiction des opportunités futures possibles.

L’accessibilité est de premier ordre, avec une interface facile et des panneaux de signalisation clairs. Vous pouvez désactiver l’effet 3D pour les tuiles plates si vous préférez. Il y a même un autre paramètre (caché) qui marque les espaces où aucune tuile restante légale ne peut être placée. Et avec les agriculteurs activés, il y a un affichage utile pour vous montrer les villes qu’ils fournissent.

Les parties sont rapides et amusantes. Bien que ce vieux titre soit familier à la plupart des vétérans, il reste intéressant et jouable grâce à sa combinaison classique de règles simples pour les nouveaux. Il y a beaucoup de variables à considérer, et l’aspect spatial maintient les choses variées entre les parties. Bien qu’il fonctionne jusqu’à six joueurs, le jeu brille vraiment avec seulement deux. De cette façon, vous optimisez les chances de placement intelligent en privant votre adversaire de précieux points.

Le jeu en solo perd rapidement son éclat, grâce aux faibles capacités de l’IA. Mais même avec mes compétences limitées, je les ai tous battus. Le jeu manque également de tout type de mode campagne. Donc, vous allez vous tourner vers le jeu en ligne qui, encore une fois, semble bien une fois que vous avez configuré les paramètres correctement. Une partie par défaut à une limite de 25 minutes qui est à peine suffisante pour la lecture en temps réel et encore moins une correspondance asynchrone. Heureusement, il peut être étendu, bien qu’il n’y ait aucune option pour supprimer complètement la limite de temps. Il y a un hall pour discuter et des options pour les matchs publics ou privés que vous préférez.

Les vétérans sauront très bien que durant sa longue vie, Carcassonne a donné naissance à environ soixante-dix milliards d’extensions de qualité variable. Les rendre disponibles via une application devrait être bénéfique pour une version numérique, mais à l’heure actuelle, il n’y en a que deux des plus simples. L’abbé vous obtenez gratuitement si vous vous inscrivez pour un compte de jeu en ligne. La rivière à un montant dérisoire supplémentaire à payer.

Une adaptation brillante, satisfaisante et solide, déçue par une IA faible et quelques décisions d’interface quelques peu bizarres.

À propos de l’auteur

Nirzol

"Gamers.re, c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber." Maman de Forrest Gump

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Aller à la barre d’outils